eBooks Online

arthrose3Une étude présentée au meeting annuel de la «Radiological Society of North America» démontre que les  personnes obèses qui perdent beaucoup de poids peuvent ralentir considérablement la dégénérescence du cartilage de leurs genoux.
L’obésité est en effet un facteur de risque majeur de l’arthrose, une maladie dégénérative des articulations qui touche plus d’un tiers des adultes de plus de 60 ans, selon les chercheurs du «Center for Disease Control and Prevention».

L’articulation du genou est l’endroit le plus fréquemment touché par cette maladie laquelle progresse chez beaucoup de personne atteintes, jusqu’à ce que le remplacement total du genou devienne nécessaire.
Dr Gersing de l’université de Californie et ses collègues ont étudié le lien entre différents degrés de perte de poids et la progression de la dégénérescence du cartilage du genou chez 506 patients en surpoids et obèses.

Les patients avaient soit des symptômes d’arthrose légers à modérés soit un risque pour la maladie. Ils ont été divisés en trois groupes: un groupe témoin qui n’a pas à perdre du poids, un deuxième groupe qui a perdu un peu de poids, et un troisième groupe qui a perdu plus de 10 pour cent de poids corporel. Les chercheurs ont ensuite eu recours à  l’IRM pour quantifier l’arthrose des genoux des participants à l’étude.

arthrose-du-genou
789786786456786786786l’analyse des différences dans la qualité du cartilage entre les trois groupes sur une période de quatre ans, a permis de constater l’évidence de l’ effet protecteur contre la dégénérescence du cartilage dû à la perte de poids et que la grandeperte de poids est la plus bénéfique.

Le Dr Gersing déclare à propos de la Perte importante de poids «que non seulement, elle ralentit la dégénérescence des articulations du genou, mais elle réduit également le risque de développer de l’arthrose».

Les chercheurs envisagent d’étudier à l’avenir le rôle du diabète, qui est étroitement lié à l’obésité, dans la dégénérescence du cartilage. Ils prévoient également de faire un suivi de ces groupes de patients sur une période de huit ans et de relever éventuellement ce que la prise de poids pourrait avoir comme effets sur l’articulation des genoux des dits patients.

8767867678645645456785445645645645621387678678687

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Post Navigation